Actualités


DAKAR, 5 December 2008 (IRIN) – Armed conflicts and political instability in West Africa have left many children vulnerable to HIV infection and suffering from psychological distress, but little attention is paid to their needs.

 

Delegates attending the International Conference on AIDS and STIs in Africa (ICASA), in Dakar, Senegal, heard on Thursday that in West Africa, where many children are trafficked, exploited for labour and forced to become soldiers, governments and child protection agencies were struggling to address the severe psycho-social harm that the children had suffered.

Read more …

Publicités

BAKAU, 31 octobre 2008 (IRIN) – Selon les experts de la protection de l’enfance, l’exploitation sexuelle des enfants par les touristes est en recrudescence en Gambie, malgré les lois nationales en vigueur contre cette pratique.

« De plus en plus d’enfants travaillent dans l’industrie du sexe auprès des touristes », selon Bakary Badjie, chargé de programme à l’Alliance pour la protection de l’enfance (CPA), une coalition à but non-lucratif. « Les relations sexuelles entre les enfants et les touristes passent des hôtels au cœur même des communautés, où elles sont plus difficiles à suivre ».

Pour en savoir plus …

BAKAU, 30 October 2008 (IRIN) – Child protection experts say sexual exploitation of children by tourists is on the increase in The Gambia, despite national laws against it.

 

« More and more children are working in the sex industry with tourists, » said Bakary Badjie, programme officer with the non-profit coalition the Child Protection Alliance (CPA). « Sexual relations between children and tourists are shifting from hotels, deeper into communities, where it is harder to track. »

Read more ….

A West African court has found Niger’s government guilty of failing to protect a woman from slavery in a landmark case for the region.

The court found in favour of Hadijatou Mani, who says she was sold aged 12 and made to work for 10 years.

Read more …

DAKAR, 17 October 2008 (IRIN) – An international NGO is using cartoons to spell out to African soldiers the rights and wrongs of how to treat a child.

Save the Children Sweden (SC-S) on 17 October wrapped up a five-day ‘train the trainers’ workshop for senior military personnel in Saly, Senegal, 80km south of the capital Dakar. The training and cartoon guide are part of efforts to bridge the gap in soldiers’ education levels when it comes to children’s rights.  Read more ….

Une présentation soumise par Human Rights Watch au Comité des droits de l’enfant pour l’examen périodique de la République démocratique du Congo (RDC) porte à l’attention du Comite des informations sur les atteintes aux droits humains suivantes :  

  • La persistance de la présence d’enfants dans les rangs des forces armées de la RDC et de groupes armés non gouvernementaux, et le nouveau recrutement d’enfants soldats, y compris d’enfants ayant déjà été démobilisés.  
  • Les arrestations et les détentions arbitraires sans chef d’accusation d’enfants soi-disant associés à des groupes d’opposition armés.  
  • Les violences sexuelles contre les filles, telles que le viol et la prostitution, le mariage forcé et la discrimination à l’encontre des victimes de violence sexuelle et de leurs enfants.  
  • Les atteintes aux droits humains à l’encontre des enfants des rues, à savoir les violences exercées par la police et l’armée, les arrestations arbitraires et les discriminations de la part des familles et des communautés.
  • Pour en savoir plus …

    KANO, 8 juillet 2008 (IRIN) – La traite des fillettes des villages vers les villes du Nigeria se développe et l’Etat est impuissant face à ce trafic, ont déclaré des responsables à IRIN.

    « Le recrutement d’adolescentes qui travailleront comme domestiques dans des foyers riches ou de classe moyenne est une secteur florissant malgré les efforts que nous déployons pour y mettre fin », a déploré Bello Ahmed, directeur des bureaux de l’Agence nationale pour la prohibition du trafic des personnes (NAPTIP) à Kano.

    Des fillettes âgées de 12 à 17 ans sont régulièrement conduites par les trafiquants des villages vers les villes, où elles travailleront comme femmes de chambre pour un salaire mensuel moyen de 1 500 nairas (13 dollars américains), généralement envoyé à leurs parents, qui ont plusieurs autres enfants à leur charge, selon M. Ahmed. Pour en savoir plus ….

    Page suivante »